Jour : 20 janvier 2022

On ne dit jamais 2 sans 3… 🙃

Après notre déconvenue au sud de l’Espagne et nos 11 jours à 80 km de la frontière Mauritanienne… nous avons eu quelques sueurs pour notre prochain passage de frontière…

Lundi dernier, de bon matin, munies de nos passeports et de diverses photocopies, nous nous rendons à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Conakry…

Je suis surprise de trouver le lieu désert… personne, pas d’attente… rien à voir avec l’ambiance de l’ambassade de Guinée à Dakar… cela aurait dû nous mettre la puce à l’oreille… Les premiers mots de l’employé d’ambassade sont « les frontières terrestres sont fermées »… puis « attendez là »… finalement, ne me demandez pas par quel miracle… il nous propose de nous faire passer par un de ses contacts proche de la frontière…

Nous rentrons à l’hôtel rassurées pour cette fois… les frontières terrestres du Ghana et du Togo sont elles aussi fermées… on croise les doigts pour qu’elles ouvrent dans les semaines à venir… à moins que d’autres « anges gardiens » se présentent sur notre chemin… 😉

La raison de ces fermetures, alors que le ciel est ouvert, est qu’ils n’ont pas la logistique nécessaire aux tests PCR à proximité des frontières terrestres…

Mardi soir, Sylvain, l’employé de l’ambassade nous apporte à l’hôtel nos visas… et nous laisse ses coordonnées pour lui confirmer que tout s’est bien passé…

Donc de bonne heure mercredi matin nous remontons la péninsule pour sortir de Conakry… Après 6 heures (pour 140 km), nous sommes ravies de retrouver le calme de l’hôtel Masabi à Kindia.

Prochaine étape Mamou… on sait que la route est vraiment pourrie… après direction sud est… et ce sera de nouveau de la découverte 😀

Qui dit intérieur du pays dit aussi difficultés à trouver du réseau… à bientôt 😏