Jour : 15 janvier 2022

Première réparation…

Les routes de Guinée sont particulièrement difficiles… Je croyais avoir eu un aperçu d’un tronçon chaotique sur le chemin de la cascade au Sénégal… Mais finalement que nenni… La route nationale, (oui, oui, notée ainsi sur la carte Michelin), c’est du goudron à trous, voire à cratères tous les 50 mètres… Et des tronçons de pistes particulièrement ravinées… Résultat 5 heures pour faire 150 km… dans la chaleur, la poussière et les gaz d’échappement des nombreux camions… Non seulement c’est fatiguant mais lassant car difficile d’admirer le paysage même pour le passager… 😅

Donc en dignes mamies trotteuses nous faisons beaucoup d’arrêts dans des hôtels des villes qui sillonnent notre route… et contrairement à ce que nous pensions, aller à Conakry à partir de la frontière Sénégalaise en 3 jours s’avère impossible… Il nous faudra 5 jours minimum… si tout va bien… Sans crevaison en chemin…

Comme très souvent, nous faisons un ravitaillement d’eau avant de quitter une ville… Il faut dire que nous en consommons chacune 2 litres et demi à 3 litres par jour… Et si nous trouvions jusqu’à présent de l’eau dans de grands contenants (5 litres ou 10 litres), en Guinée, l’eau se trouve principalement en sachet d’un quart de litre… Avant de quitter Labé nous faisons un arrêt devant une boutique pour tenter d’acheter de l’eau en bouteilles d’une litre et demi… quand notre second ange gardien nous signale que notre pneu avant droit est dégonflé… pas question de quitter la ville avant d’en savoir davantage… de se retrouver en panne sur le bord de la route-piste… Donc direction le garagiste le plus proche… qui officie sur le bord de la route… Il s’agit bien d’une crevaison dues à des épines de végétaux… il met la roue de secours et répare notre pneu crevé… Nous attendons tranquillement (il a 2 autres clients avant nous) tout le temps de la réparation (environ 1h30) sur un banc qui jouxte l’échoppe… Je suis admirative… Quelle maîtrise de son art avec si peu de moyen… Pour 50 000 Francs Guinéens, soit un peu moins de 5 euros, nous repartons à neuf… Je n’ai pas résisté à faire quelques photos… 😉